Le logo

LE LOGO DU SAPSCQ VOIT LE JOUR

1990 fut une annĂ©e de grand changement pour notre organisation syndicale. Elle fut aussi celle du changement de nom de notre organisme ce qui entraĂźna la modification de notre logo (sigle de l’Union des agents de la paix en institutions pĂ©nales).

Comme il est important pour toute organisation d’avoir un logo qui reprĂ©sente toutes les facettes de sa mission, nous avons cru opportun de faire participer les agents / es de la paix dans la crĂ©ation de ce dernier; donc, un appel aux artistes a Ă©tĂ© lancĂ© par le biais du journal L’Horizon.

Neuf (9) logos nous furent soumis:

  • deux (2) de François Chamberland, ASC de Chicoutimi;
  • un (1) de AndrĂ© Brien, ASC au Centre de prĂ©vention de MontrĂ©al (aujourd’hui RiviĂšre des Prairies);
  • un (1) de Roger Forgues, ASC de Chicoutimi;
  • un (1) de RenĂ© Grenier, ASC de Joliette;
  • un (1) de Michel Bernard, ASC de Rimouski;
  • deux (2) de Maxime Daigle, ASC de QuĂ©bec;
  • un (1) de Louis-Philippe GagnĂ©, ASC de Roberval.

Lors du conseil syndical des 4 et 5 mai 1991, les dĂ©lĂ©guĂ©s ont choisi parmi les logos soumis par les postulants, dont l’anonymat fut prĂ©servĂ© jusqu’Ă  la fin. AprĂšs quatre (4) tours de scrutin, c’est celui de monsieur Maxime Daigle qui fut choisi. Ce dernier recevait la bourse de 300,$ qui se rattachait au concours.

SIGNIFICATION DU LOGO

Le phare servant de base Ă  la balance se veut en sorte la reprĂ©sentation du “GUIDE” qui nous personnifie aujourd’hui quant au nouveau rĂŽle que nous sommes appelĂ©s Ă  jouer face Ă  la clientĂšle du rĂ©seau correctionnels;

Le sablier scindé en deux parties signifie que chacun-e de nous intervient ou peut modifier le cours des sentences rendues par les tribunaux en regard de notre travail qui est maintenant axé sur la réhabilitation des incarcérés;

La balance est reprĂ©sentative du systĂšme judiciaire duquel nous avons toujours Ă©tĂ© partie intĂ©ressante. Mais elle est aussi le symbole d’une seule et mĂȘme justice pour tous (tes) et elle rappelle que nous sommes lĂ  aussi pour la faire respecter;

Les deux fleurs de lys sur fond d’insigne sont lĂ  pour rappeler que nous appartenons Ă  un corps d’emploi qui se veut para policier et aussi pour identifier notre statut d’agent de la paix;

La mention latine est lĂ  pour reflĂ©ter le changement d’orientation dans lequel nous avons fait notre entrĂ©e et qui se poursuivra dans le futur. Dans la langue de MoliĂšre, elle signifie: “Non pas des choses nouvelles, mais d’une maniĂšre nouvelle”;

Quant Ă  la forme gĂ©omĂ©trique ceinturant l’ensemble, elle pourrait devenir le futur Ă©cusson que l’on retrouverait sur nos uniformes puisqu’elle possĂšde des lignes plus conformes avec ce que l’on retrouve maintenant dans les divers corps policiers.